Rencontres locales

Julie Le Strat, Anne Garrigue, Emilie BorgoInitialement composée par Claire Doyon (MAIA Autisme), Thomas Greil, Emeline Seyer et Carla Bottiglieri (respectivement responsable pédagogique, responsable administrative et présidente de l’association SOMA), l’équipe française de Sparks a été rejointe par d’autres  praticiens, éducateurs et artistes de la danse investis dans le champ des méthodes somatiques et du Body-Mind Centering.
L’événement transnational qui eut lieu à Paris, en novembre 2013, dans le cadre des mobilités européennes, a marqué en effet une étape cruciale dans le rassemblement d’une ‘communauté’ de collègues, travaillant à différents niveaux dans le monde du soin à la fois au sein de milieux institutionnels et/ou de contextes extra-institutionnels auto-organisés, souvent isolés dans leur recherche et désireux de partager leurs expériences.
Le groupe des apprenants a compris : Nathalie Bailleau, Noémie Berteau, Emilie Borgo, Marie Foulatier, Anne Garrigues, Milena Gilabert, Julie Le Strat, Anne-Catherine Nicoladzé, Marie-Cécile Paris, Catherine Pirat, Thierry Vandersluys. Ils ont été impliqués dans les activités transnationales, participant à une ou plusieurs mobilités, en fonction de leurs disponibilités et de la répartition des opportunités.
Un groupe plus large de personnes intéressées – praticiens, éducateurs, artistes - a suivi le processus Sparks grâce à des rencontres locales que nous avons décidé très vite de mettre en place afin de permettre la transmission à un plus grand nombre des évolutions du projet, des apprentissages et des expériences construits sur le terrain international, des actualités de la recherche. L’équipe Sparks est devenue un « groupe d’étude », incluant aussi : Janet Amato, Irène Grandadam, Evelyne Le Pollotec, Denise Luccioni, Alice Maffi, Claire Morinière, Jean-Marc Piquemal.

Milena Gilabert, Julie Le Strat, Nathalie Bailleau

Les rencontres locales ont été des étapes importantes d’intégration du travail en cours et d’élaboration de nouvelles actions. Elles ont aussi permis de tracer une cartographie de l’inscription actuelle  des pratiques somatiques et artistiques dans le champ social, dans le secteur public ou/et privé lié au soin et à la santé en France.
Nous avons pu discuter et analyser ensemble :

  1. le compte-rendu des expériences de mobilités ;
  2. l’approche du geste et de la corporéité qui caractérise les méthodes somatiques et le Body-Mind Centering en particulier, dans ses dimensions éthiques, cliniques et esthétiques ;
  3. les facteurs déterminant la professionnalisation de nos pratiques et métiers : leur place dans la formation, la recherche, l’accompagnement socio-médical et le contexte du soin ;
  4. le dialogue avec d’autres paradigmes thérapeutiques et éducatifs et la communication avec d’autres professionnels du soin et de la santé ;
  5. la construction et le montage des collaborations institutionnelles ;
  6. la confrontation avec d’autres systèmes et cultures du monde socio-médical rencontrés lors des mobilités européennes.

Les rencontres se sont déroulées à Paris à quatre reprises : 7/8 mars 2014, 10/11 juillet 2014, 22/23 novembre 2014, 8 février 2015.

 

 

Télécharger le document en PDF
Rencontres locales